Accueil > Ce qu’il faut savoir sur le compteur Linky > Réponse au Arguments démontrant la soi-disant absence de nocivité du (...)

Réponse au Arguments démontrant la soi-disant absence de nocivité du Linky

jeudi 25 février 2016

Tout faux RE : Arguments démontrant l’absence de nocivité du Linky

Je transmets le message de l’organisation Next-Up à l’intention de l’auteur d’un article intitulé ’Arguments démontrant l’absence de nocivité du Linky’
que j’ai reçu pour information en copie avec autorisation de diffusion le mardi 16 février 2016...

De : next-up : linky [mailto:linky@next-up.org]

Envoyé : mardi 16 février 2016 16:00

À : ’Eric ; ’nathalie

Objet : Tout faux RE : Arguments démontrant l’absence de nocivité du Linky

Cci pour information

Bonjour,

Nous avons pris connaissance de votre long message.

Au risque vous étonner et en tout bien et tout honneur, vous ne connaissez-rien, mais rien de la problématique du Linky.

Vous êtes formatés sur des théories, des modèles, des acquis qui n’ont plus cours, vous croyez connaître et vous jugez en fonction de ces paramètres, mais en réalité tout est beaucoup plus complexe que ce que vous écrivez car nous sommes dans une autre dimension physique, scientifique et politico-économique, ce qui est à cette échelle (35 millions de captifs) totalement inédit.

Cela serait même avec le Linky où tout est évolutif, une pierre angulaire d’un nouveau modèle de société qui se met en place, prélèvements fiscaux inclus (via le Linky !) Cela fait plus de huit années que nous travaillons sur le Linky et nous en savons plus que le staff d’ERDF qui eux ne connaissent rien mis à part les stratégies de businessman qu’il faut mettre en œuvre. Ce qui compte ce sont ceux qui ont travaillé ou travaillent sur le projet Linky, les centaines d’ingénieurs informaticiens qui eux et eux seuls savent ce qu’est techniquement le Linky, les autres, tous les autres sont compartimentés dans leurs prérogatives et ne connaissent absolument rien du système Linky.

Il est donc difficile pour beaucoup, vous inclus qui avez des connaissances sur le sujet de pouvoir affirmer telles ou telles vérités, vos vérités sont totalement fausses par rapport à la réalité.

Que savez-vous des protocoles, des évolutions, qui sont ceux qui décident, qui est qui, qui fait quoi, etc …

La lecture de votre message démontre une totale méconnaissance et maitrise du sujet, néanmoins nous pensons que vous ne pouvez que difficilement comprendre le présent.

Savez-vous ce qui se passe actuellement chez les stratèges d’ERDF ? Ils sont en train de tout revoir, car ils découvrent qu’ils ont tout faux, c’est même l’heure des règlements de comptes.

Le nom Linky pose déjà problème, c’est une erreur majeure, peut être que dans peu de temps il n’y aura plus d’appellation Linky, d’ailleurs dans les nouveaux contrats le nom Linky n’apparait même pas, ce nom est une erreur, c’est comme Renault avec sa voiture qui ressemblait à une poire !

La couleur est aussi une erreur, s’il avait été blanc comme les compteurs électroniques, il n’y aurait peut-être pas eu une ligne de polémique dans la rubrique des chiens écrasés.

Si nous vous disons tout cela, c’est pour vous faire comprendre que tout, tout est très complexe dans cette affaire et nous, je dis bien nous car nous sommes les seuls à avoir 150 avocats d’ERDF sur le dos depuis des mois et des rapports en réponses nous en faisons tous les 15 jours, comparé à nous, vous pour parler que savez-vous ?

Pareils pour les procédures à la CRE aux Ministères de Finances dont dépend la conformité du comptage, et aussi celui de l’Ecologie.

D’ailleurs concernant le comptage, notamment associé aux contrats, mieux vaut ne pas évoquer ce que vous écrivez qui est aux antipodes de la réalité. Nous ne sommes pas parfaits c’est vrai, mais nous essayons avec nos moyens de faire le plus simple possible afin que l’information soit accessible au grand public.

Une chose est sûre : l’affaire du Linky ne fait que commencer et ERDF sait exactement ce qui se prépare, des modèles existent à l’étranger, ce n’est juste qu’une question de temps !

Tous les paramètres sont en notre faveur, c’est malencontreusement une conjonction d’éléments qui mettent carrément EDF en faillite, même l’Etat n’a pas les moyens de payer à ce jour le 37,5 milliards de cash qui seraient nécessaires !

A ce sujet rien n’est caché, page 34 du Paris Match du 38 janvier au 3 février 2016 Jean-Bernard Lévy le PDG d’EDF explique clairement la situation actuelle, une dégringolade, une décente aux enfers que personne n’avait prévue !

- la douceur du climat (moins de rentrées financières pour EDF)

- l’effondrement du prix de gros du courant (plus aucun pays actuellement n’achète de l’électricité, même en dessous du coût de revient, c’est à dire à perte !)

Levy dit vendre de l’électricité bien en deçà des seuils de rentabilité, ce qui signifie que plus on vend et plus on perd de l’argent !!

Cette constatation est actuellement identique avec les plateformes pétrolières ou toutes les exploitations du gaz de schiste.

- l’effondrement de la production industrielle française, en conséquence la demande d’énergie électrique est en chute libre, donc les rentrées financières aussi pour EDF

- le temps (la montre) du déploiement est un paramètre majeur, il permet aux opposants de sensibiliser pour atteindre la masse critique, nos outils d’évaluations, comme ceux d’ERDF suivent les évolutions, les projections sont alarmistes !

- En sensibilisation toutes les associations et collectifs écrasent littéralement ERDF malgré sa logistique professionnelle, son maillage du territoire et ses millions d’euro investis dans la com !

- les banques qui portent financièrement le déploiement du Linky se posent maintenant plus que des questions…

- EDF peut comme actuellement vendre son siège social, vendre ses bijoux de familles etc … Macron n’y croit plus car le montant du déficit qui se creuse encore plus chaque jour est colossal.

EDF vient d’être éjecté du CAC 40, EDF licencie, EDF vient de faire sauter une banque, la COFACE car tous les EPR avec Areva en sus sont pires qu’un fiasco et le Chinois demandent des comptes et ces comptes sont non seulement à l’échelle de la nation, c’est à dire en dizaines de milliards d’euro, mais la France n’a pas les moyens de payer !

A cela se rajoute la totale dérégulation du marché de l’énergie qui est actuellement depuis plusieurs mois en cours avec l’effondrement (baril à 27 $) aucun prévisionniste ne l’aurait imaginé. Etc …

Alors dans cette conjoncture, ce n’est pas le p’tit Thierry Breton et son bébé Linky qui va faire le poids !!

A suivre…

Cci : Vous pouvez diffuser

Bien cordialement

Hugo