Accueil > Outils Refus Linky > L’obligation d’un objet connecté à un citoyen est anti-constitutionnelle

L’obligation d’un objet connecté à un citoyen est anti-constitutionnelle

mercredi 8 mars 2017

Emission Europe 1 du 07 mars 2017

QUESTIONS AUX JURISTES, diffusé entre 11h53 et 11h57 environ
http://www.europe1.fr/emissions/allo-europe-1/allo-europe-1-lintegrale-070317-2996558

Question de l’auditrice (Stella de Nice, électro-sensible) :

Bonjour Rolland,
Je m’appelle Stella. J’appelle de Nice et voilà, j’ai des problèmes depuis qu’ils ont mis des compteurs Linky dans les appartements. J’étais déjà électrosensible et là, j’ai beaucoup de problèmes de santé et j’avais envoyé une lettre recommandée à l’EDF avant qu’on me pose le compteur et ils m’avaient répondu que c’était pas eux qui s’occupaient de poser les compteurs Linky et donc qu’ils ne pouvaient rien faire. Donc, je voudrais savoir s’il y a possibilité, si on a un recours quand on est électro-sensible, je vous remercie beaucoup.

Réponse de Roland Perez, avocat

Alors vous savez, Elena, les compteurs Linky, ce sont des compteurs Linky ultra-connectés dits numériques qui effectivement peuvent poser des problèmes à des personnes qui sont électro-sensibles.
Alors l’obligation d’un objet connecté à un citoyen est anti-constitutionnelle.
Donc, vous n’êtes pas obligée d’accepter.

Et vous avez bien fait Stella d’envoyer une lettre, simplement, vous n’avez pas envoyée la lettre à la bonne société, à la bonne entreprise. Il fallait l’envoyer à l’ERDF. Donc, surtout faites-le aujourd’hui. Reprenez cette lettre que vous aviez envoyée à l’EDF. Renommez-la et renommez l’ERDF et renvoyez-la en disant que depuis le départ, depuis le départ, vous aviez refusé l’installation de ce compteur Linky et vous êtes parfaitement dans le droit, et tous ceux qui nous écoutent aussi, parfaitement en droit de le refuser.


Voir en ligne : Europe 1, 7 mars 2017 Question à Roland Perez, avocat